Rechercher





Ecouter Mario Lanza

Leoncavallo : VESTI LA GIUBBA
Dicitencello Vuie
Verdi: OTELLO "Dio mi potevi"
Na sera e maggio
Serenade de Romberg
Leoncavallo: LA BOHEME
Giordano: ANDREA CHENIER














En 2016 l’Irlande rend hommage au Grand Mario Lanza


Affiche Cork opera

57 ans après sa mort, la magie de Mario Lanza opère toujours.

C’est dire l’extraordinaire impact que cet artiste d’exception, mort à seulement à 38 ans, a laissé dans les mémoires.

Depuis plus d’un demi-siècle les hommages des plus grandes stars de l’opéra se perpétuent sans interruption : Albanese, Callas, Domingo, Carreras, Pavarotti, Leech, Nucci, Ricciarelli, Calleja, Alagna, Ben Heppner, Kiri Te Kanawa… pour n’en citer que quelques unes.

En s’exclamant stupéfait : « La voix qui sortait de cette gorge était prodigieuse, inoubliable, elle semblait provenir d’un autre monde ! » Boris Goldovski, chef des chœurs du Metropolitan Opera qui conduisait l’orchestre du Festival de Tanglewood le soir du 7 août 1942, n’imaginait probablement pas le fabuleux destin qu’allait connaitre ce chanteur en herbe d’à peine 20 ans dont la voix extraordinaire faisait déjà sensation sur le public.

Avec ses films et tout particulièrement avec « Le Grand Caruso » (MGM–1951) Mario Lanza allait non seulement enthousiasmer les foules (comme l’avait prédit Louis B. Mayer, patron de la toute puissante MGM), mais aussi inspirer la carrière de plusieurs générations de chanteurs qui ne cessent depuis 57 ans (une éternité) de lui rendre des hommages répétés.

En 2016, ce sont trois talentueux chanteurs irlandais : Sean Costello (Ténor), Frank Naughton (baryton), Sandra Oman (soprano) et le Slovak Festival Orchestra dirigé par Vladimir Jablokov qui, avec leur spectacle intitulé The Loveliest Night Of The Year , (une série de 10 shows donnés à guichets fermés qui se terminera le 20 octobre 2016 à l’Opéra de Cork), rendent hommage au Grand Mario Lanza.