Rechercher





Ecouter Mario Lanza

Leoncavallo : VESTI LA GIUBBA
Dicitencello Vuie
Verdi: OTELLO "Dio mi potevi"
Na sera e maggio
Serenade de Romberg
Leoncavallo: LA BOHEME
Giordano: ANDREA CHENIER














Concerts


« Les stars de cinéma qui chantent dans des films sont généralement très décevantes lorsqu’elles chantent hors de l’écran, mais pas Mario Lanza », déclara son agent pour l’Europe Leslie Grade. « Lors de la Royal Performance au Palladium de Londres le 18 novembre 1957, en présence de la famille royale britannique et de 2300 spectateurs, il fut sensationnel ».

Le public fut stupéfait par la puissance et la qualité de sa voix.

Les journalistes furent unanimes à louer sa voix magnifique:

The News Chronicle : « la voix de Mario Lanza en concert n’est rien de moins que splendide ».

The Sporting and Show Business Review: « Ses aigus solides et puissants ont transpercé le toit du Palladium. On peut se demander si le Palladium a jamais entendu un ténor avec un tel souffle. Mario Lanza a montré qu’il pouvait chanter avec puissance sans l’aide d’un micro ».

Lors de son Concert à Leicester le 13 janvier 1958, il chante à nouveau sans micro devant 3000 personnes. The Leicester Evening Mail : « Mario Lanza chante avec pureté et puissance, avec conviction et lucidité. Ses arias et chansons sont enrichis par son somptueux phrasé ».

Le ténor suédois Nicolai Gedda, présent au concert de l’Albert Hall le 16 janvier 1958 où Mario Lanza chante sans micro dans une salle de 8000 personnes pleine à craquer, déclarera : « C’est la plus grande voix que j’aie jamais entendue ».

A chacune de ses apparitions en concert Mario Lanza soulevait d’enthousiasme le public qu’il électrisait littéralement et déclenchait des tonnerres d’applaudissements et d’interminables standing ovations et rappels. Il fut le seul chanteur classique à déclencher des scènes d’hystérie collective. Bien avant Tom Jones, les femmes lui jetaient sur scène leurs sous-vêtements!

Voici quelques concerts parmi les 162 donnés en 7 ans à guichets fermés :

7 août 1942
Festival de Musique de Tanglewood, Lenox, Berkshires, Massachussetts.
Lanza interprète le rôle de Fenton dans “Les Joyeuses Commères de Windsor” de Nicolaï.
L’orchestre composé de 40 musiciens est conduit par Boris Goldovsky.
Spécialement préparé pour cette représentation par Serge Koussevitsky et Leonard Bernstein, tous les honneurs sont allés à Mario Lanza.

Le critique musical Noel Strauss écrira dans le New York Times : “Peu nombreux sont les ténors actuels capables de rivaliser avec le jeune et très talentueux Mario Lanza (21 ans). Sa voix naturelle superbe a peu d’équivalent parmi les ténors actuels, en termes de beauté de voix, de chaleur et de puissance.”

Le Maestro Boris Goldovsky, chef des choeurs du Metropolitan Opera: « La voix qui sortait de cette gorge était éblouissante, inoubliable… elle semblait provenir d’un autre monde. Je ne pouvais pas en croire mes oreilles! »

Eté 1943
Pendant son service militaire Mario Lanza se produit en soliste dans le Groupe musical patriotique “On The Beam” produit par Peter Lind Hayes et Frank Loesser. Il chante de nombreux airs d’opéra dont E lucevan le stelle (Tosca) et La Fleur que tu m’avais jetée (Carmen) de Georges Bizet. On le surnomme « Le Caruso de l’US Air Force ». Le Groupe musical donnera de nombreuses représentations dans les bases militaires à travers les Etats-Unis.

20 novembre 1943
Mario Lanza prend part au Groupe musical Winged Victoryde Moss Hart.
Il chante dans le Chœur qui comprend 50 choristes sous la direction de Leonard de Paur.
“Winged Victory” (Les Ailes de la Victoire) donnera 212 représentations à Broadway.

Plus tard, en 1944, Mario Lanza se rendra à Hollywood où “Winged Victory” sera filmée par la Twentieth Century Fox sous la direction de George Cukor. Malheureusement, il arrivera trop tard à Hollywood pour participer au tournage de ce film.

5 avril 1945
Easter Sunday Concert
Vernon Room, Haddon Hall, Atlantic City, New Jersey.
Mario Lanza chante: Ombra mai fu, Il lamento di Frederico, Ch’Ella mi creda et Come un bel di di maggio.
Avec Josepha Chekova, soprano, il chante le duo de Tosca (Puccini) et celui de Cavalleria Rusticana (Mascagni). Orchestre dirigé par Anthony Coletti avec Stuart Ross, pianiste. Le public est « électrisé ». C’est un triomphe. Arthur Judson, président des Concerts Columbia qui assiste à cette soirée, décide de l’engager pour une série de concerts à travers les Etats-Unis.

3 septembre 1945
Concert de l’Association of Broadcasters, Atlantic City, New Jersey.
Mario Lanza chante pour la première fois sous la direction de Peter Herman Adler qui conduit le NBC Symphony Orchestra, et qu’il exigera à ses côtés pour enregistrer les parties musicales de son troisième film  Le Grand Caruso.

Octobre 1945
A l’occasion d’une fête donnée en l’honneur de David Sarnoff, directeur de RCA, Mario Lanza chante avec Ann McKnight, soprano, Blanche Thebom et Rise Stevens, mezzo-sopranos, Robert Merrill, baryton, tous du Metropolitan Opera de New York, accompagnés par Anna Dorfman, pianiste.

2 juillet 1946
Université de Toronto, Canada
Prom Symphony Orchestra dirigé par Tauno Hannikainen et Léo Barkin, pianiste. La bande son de l’enregistrement de ce concert a été miraculeusement retrouvée il y a quelques années seulement et en très bon état.

6 et 7 juillet 1946
Grant Park Band Shell – Chicago, Illinois
Début des concerts de Mario Lanza avec Frances Yeend soprano. Ils chantent des duos de Tosca et de Madame Butterfly: 55 000 spectateurs assisteront à la première représentation de ce concert mémorable et 75000 le lendemain. Le Grant Park Symphony Orchestra est  dirigé par Léo Kopp.

Le Chicago Sunday Tribune écrira: « Mario Lanza est la plus sensationnelle découverte de l’année. Il chante pour l’incontestable raison qu’il est né pour chanter. Il a une voix naturelle de ténor splendide qu’il utilise par instinct. Tout ce qui émane de sa voix et de sa personnalité est impossible à apprendre. Il sait de façon innée accentuer une ligne mélodique pour l’enrichir et faire tressaillir le public. Il sait pourquoi l’opéra est un drame musical. »

13 novembre 1946
Ottawa, Canada
Mario Lanza chante quatre arias: E lucevan le stelle, Vesti la giubba, Che gelida manina, M’appari. Le succès est énorme, le public est déchainé. Pour satisfaire les quelque 5000 spectateurs, il ajoute La donna è mobile, Recondita armonia et Mattinata. Ovationné par le public, il bissera ces deux airs.
Le Ottawa Philarmonic Orchestra est dirigé par Allar de Ridder.

17 et 18 janvier 1947
Saint Louis, Missouri
Concert avec Frances Yeend soprano
Saint Louis Symphony Orchestra dirigé par Vladimir Golschmann.

14 avril 1947
State Teachers College Auditorium, Shippensburg, Pennsylvanie.
Lanza participe à ce concert avec d’autres artistes. C’est son premier concert avec Constantine Callinicos, pianiste qui remplace au pied levé Joseph Blatt, son accompagnateur habituel, souffrant. (Voir dans la rubrique En savoir plus: “Ma première rencontre avec Mario Lanza” par Constantine Callinicos).

Du 8 juillet 1947 au 27 Mai 1948
Total de 86 Concerts avec le Bel Canto Trio à travers les Etats-Unis, le Canada et le Mexique.
(Frances Yeend, soprano, George London, baryton-basse, Mario Lanza, ténor)
Programme:
Qual voluttà trascorrer – I Lombardi de Verdi (Lanza, Yeend et London)
Infelice !… e tuo credevi dall’ - Ernani de Verdi (London)
Quand la flamme de l’amour – La Jolie Fille de Perth de Bizet (London)
Parigi o cara – La Traviata de Verdi (Lanza, Yeend)
In quelle trine morbide – Manon Lescaut de Puccini (Yeend)
L’Air des bijoux – Faust de Gounod (Yeend)
Ecco il magico liquore – L’Elixir d’Amour de Donizetti (Lanza, London)
E lucevan le stelle – Tosca de Puccini (Lanza)
M’appari – Martha, de Von Flotow (Lanza)
Légères hirondelles – Mignon de Thomas (Yeend, London)
Perdon, perdon Amalia – Simon Boccanegra de Verdi (Lanza, Yeend, London)
Farewell Scene – La Flute Enchantée de Mozart (Lanza, Yeend, London)
La donna è mobile – Rigoletto de Verdi (Lanza)
Nobody Could Love You More – Paganini de Lehar (Lanza, Yeend)
Il velze di Musetta – La Bohème de Puccini (Yeend)
Bess You Is My Woman – Porgy and Bess de Gershwin(Yeend, London)
Prison scene – Faust de Gounod (Lanza, Yeend, London)

Le Bel Canto Trio donna son premier concert le 8 juillet 1947 à Milwaukee lors d’un concert intitulé « Music Under The Stars » (Musique sous les étoiles) dans le Temple de la Musique Emil Blatz, devant 6000 personnes. Le critique musical Edward P. Halline, écrira le lendemain dans le Milwakee Sentinel : « Les trois jeunes chanteurs sont sur la bonne voie… Lanza fut le plus impressionnant de tous avec cette sorte de voix qui transmet le drame et la charge émotionnelle de E lucevan le stelle et Celeste Aïda.« 

Richard Davis écrira dans le Milwakee Journal : « Le chanteur favori du public fut Mario Lanza, un ténor destiné à enthousiasmer le public et à faire une magnifique carrière. Non seulement sa voix est puissante et resplendissante, mais il sait aussi l’utiliser. »

28 juillet 1947
State Teachers College Auditorium, Shippensburg, Pennsylvanie.
A la suite du triomphe rencontré le 14 avril 1947, Mario Lanza revient à Shippensburg pour un nouveau concert accompagné au piano par Joseph Blatt, un grand artiste d’origine viennoise qui avait la particularité de toujours jouer sans partition.

Programme: Lasciatemi Morire, Gia il sole dal Gange, Lolita, O Sole Mio, Recondita armonia, Che gelida manina, The House on the hill, A song of you, Tell me, O blue, blue sky, Softly as in a morning sunrise (New Moon), I’m falling in love with someone (Naughty Marietta), Thine alone (Eilen).

28 août 1947
Concert à Hollywood Bowl, sous la direction d’Eugène Ormandy.
Lanza -qui remplaçait Ferruccio Tagliavini, indisponible pour des raisons d’agenda – chante : Una furtiva lagrima (L’Elixir d’Amour de Donizetti) ; Un di all’azzurro spazio (André Chènier, de Giordano) ; E lucevan le stelle (Tosca de Puccini) ; le duo d’amour de Madame Butterfly de Puccini) avec Frances Yeend ; O soave fanciulla (La Bohème de Puccini) et Parigi o cara (La Traviata de Verdi) avec Frances Yeend. Ce concert fut enregistré par NBC. On peut se procurer le CD: MARIO LANZA and FRANCES YEEND – Hollywood Bowl – Los Angeles 1947 – Eugene Ormandy – MELODRAM MILANO 1989.

10 octobre 1947
Québec, Canada
Montcalm Palace Concert avec Agnès Davis, soprano.
Joseph Blatt, pianiste.

14 Février 1948
San Rafael, Californie.
Concert avec Rise Stevens, mezzo-soprano.

5 mars 1948

Toronto (2ème concert de Mario Lanza au Canada)
Massey Hall (5000 places) – Concert avec le Toronto Synphony Orchestra dirigé par Paul Scherman. De ce concert qui date de 62 ans, seulement 3 arias ont été sauvegardés : La donna è mobile, Lamento di Frederico, Vesti la Giubba. Le 4 mai 1908, Enrico Caruso faisait ses débuts sur la même scène, exactement 40 ans avant Mario Lanza. Un an avant sa mort, Caruso revint dans cette salle pour un ultime concert. Le 21 février 1974, Maria Callas et Giuseppe Di Stefano chantèrent sur la même scène pour leur concert d’adieu.

8 et 10 avril 1948
La Nouvelle Orléans, Louisiane.
Opéra de la Nouvelle Orléans.
Lanza interprète le rôle de Pinkerton dans “Madame Butterfly” avec Tomiko Kanazawa, soprano dans le rôle de Cio Cio San et Jess Walters dans le rôle de Sharpless. Le New Orleans Symphony Orchestra dirigé par Walter Herbert. Ces deux représentations se concluront par des standing ovations. Les critiques loueront “sa voix naturelle splendide, sa diction parfaite et un tempérament qui donne de l’émotion” (déjà…)

24 juillet 1948
Hollywood Bowl – Los Angeles, Californie.
Concert avec Kathryn Grayson, soprano.
Lanza chante : Agnus Dei ; O soave fanciulla de La Bohème de Puccini ; Thine Alone avec Kathryn Grayson ; Nessun dorma de Turandot de Puccini ; The Halloween Suite avec Kathryn Grayson et la basse Lee Wintner. Narrateur : Lionel Barrymore. Le Hollywood Bowl Orchestra dirigé par Miklos Rosza. Ce concert fut enregistré par NBC. Le CD est vendu avec la biographie : “Mario Lanza, An American Tragedy”, d’Armando Cesari.

Du 7 mars au 25 Mai 1949
Mario Lanza donnera douze fabuleux Concerts à guichets fermés dans plusieurs villes d’Amérique du Nord, accompagné au piano par Constantine Callinicos. Plus un fantastique Concert à Oklahoma City dans lequel il sera accompagné par l’Oklahoma Symphony Orchestra dirigé par Victor Alessandro, et un dernier Concert à Chicago le 22 avril 1949 dans l’immense auditorium de l’Orchestra Hall. Lanza est accompagné par le Marshall Field and Company Choral Society (plus de 170 choristes), dirigé par Albert P. Stewart.

16 août 1949
Los Angeles, Californie.
Troisième concert à guichets fermés à Hollywood Bowl (20000 places). Le Hollywood Bowl Orchestra est dirigé par Johnny Green, directeur musical de la MGM. La partenaire de Lanza est la jeune soprano Mary Jane Smith.

29 Août 1949
Philadelphie, Pennsylvanie
Bellevue Stratford Hotel Ballroom
Mario lanza est invité par le Président Harry S. Truman à chanter pour ses invités de marque. Le Président Truman invitera deux autres fois Mario Lanza à chanter à la Maison Blanche et à Blair House.

22, 24 et 27 Mars 1950
McKinley High School Auditorium – Honolulu, Hawaï. Il sera accompagné au piano par Constantine Callinicos. Mario Lanza est accueilli en héros. Sa voiture est escortée depuis le port et jusqu’à l’Hôtel de Ville par 4 motards de la police. Sur le parcours la foule est en liesse. Le Maire lui remet la clé de la ville d’Honolulu en présence d’une foule nombreuse. Lors de ces trois concerts, le public sera déchainé et les séances de dédicace dureront des heures.

22 avril 1950
Concert de bienfaisance “Friar’Frolic Charity Show” Shrine Auditorium de Los Angeles.
A cette soirée participent les artistes les plus prestigieux de Hollywood : Dean Martin, Jerry Lewis, Burt Lancaster, Al Jolson, Robert Mitchum, Isaac Stern… Mario Lanza chante Vesti la Giubba et O sole Mio accompagné au piano par le Maestro Giacomo Spadoni. C’est un nouveau triomphes. Toutes les stars présentes, avec en tête Errol Flynn, viendront dans sa loge le complimenter, dira son ami Terry Robinson.

Du 16 février au 30 avril 1951
Mario Lanza donne 22 fantastiques concerts en Amérique du Nord pour la promotion du film Le Grand Caruso, accompagné au piano par Constantine Callinicos; plus  un Concert à Pittsburgh (Pennsylvanie), avec le Pittsburgh Symphony Orchestra dirigé par Vladimir Bakaleinikoff. Un Concert aura lieu à Cincinnati avec le Cincinnati Symphony Orchestra dirigé par Constantine Callinicos.

Le premier concert qui a lieu à Scranton le 16 février 1951 donne le ton de la façon dont allaient se dérouler les concerts suivants. La salle de 5000 places est archibondée et on dénombre 567 personnes debout contre les murs tout autour de la salle et dans les coursives. « Partout où nous passions, dira Callinicos, ce n’était qu’ovations, ovations et encore ovations »

Une vue partielle de l’immense auditorium de Scranton

A Omaha, dans le Nebraska, Mario Lanza chante sans micro dans un immense auditorium de 10 000 places, plein à craquer (un hangar d’avions transformé pour la circonstance en salle de concert). « Tous ceux qui ont entendu Mario ce soir là, n’auraient jamais accrédité la rumeur selon laquelle la grande dimension de sa voix était due aux ingénieurs du son! », dira Callinicos qui ajoutera: « La critique fut dithyrambique, aucun chanteur d’opéra n’a jamais été autant acclamé ».

Pour ces 22 concerts, Mario Lanza reçoit la somme exorbitante de 177 200 dollars (environ 3,5 millions de dollars actuels). Simultanément, il reçoit de RCA un premier chèque de 746 000 dollars (15 millions de dollars actuels), suivi d’un second chèque quelques semaines plus tard de 1 100 000 dollars (environ 22 millions d’euros actuels).

Le 30 septembre 1954, Mario Lanza est la vedette de Showers of Stars, une émission de télévision de CBS sponsorisée par Chrysler Motors. Il chante en « playback » (sur les conseils de son nouvel impresario Al Teitelbaum ): Be My Love, Marechiare, Vesti la giubba.

Le 28 octobre 1954, c’est la seconde émission télévisée de Shower of Stars sponsorisée par Chrysler Motors. Mario Lanza chante « in live » E lucevan le stelle de Tosca et des extraits du Vagabond King de Friml. L’orchestre est dirigé par Giacomo Spadoni. Les applaudissements sont fracassants. Pour sa participation à ces deux émissions il reçoit la somme de 40 000 dollars (environ 800 000 dollars actuels), et Chrysler lui offre deux superbes limousines. Le ténor James Melton (formé par Enrico Rosati), lui écrira pour lui lui dire l’immense plaisir qu’il a ressenti en l’écoutant.

Dans son autobiographie, Luciano Pavarotti, qui fut le ténor le plus payé de la seconde moitié du XXème siècle (Il gagnait dans les années 1990, 200 000 dollars par concert où il chantait en « solo »), dit: « Pour être bien payé, vous devez d’abord être bon, mais vous devez aussi être célèbre ».

Mois de Juillet 1957
Concert de bienfaisance à Naples, Italie.
Lanza interrompt le tournage du film “Les 7 collines de Rome” pour participer à ce concert dans lequel il chante Be My Love, Santa Lucia, O sole Mio.

18 novembre 1957
Londres, Royaume-Uni.
London Palladium, Royal Variety Performance.
A ce concert, dont il est LA star, auquel participent d’autres artistes dont Judy Garland, Frankie Vaughan, Arthur Askey, Count Basie…(voir l’affiche sur notre site) Mario Lanza chante Because you’re mine, The loveliest night of the year, E lucevan le stelle, en présence de la Reine Elizabeth II et du Prince Philip. Le Palladium Orchestra dirigé par Constantine Callinicos.

24 Novembre 1957
Londres, Royaume-Uni.
Sunday Night at London Palladium (Télévisé)
Palladium Orchestra dirigé par Constantine Callinicos.

Du 4 janvier au 13 Avril 1958
Total de 22 Concerts en Europe : Angleterre, Ecosse, Irlande, Belgique, France,
Hollande et Allemagne.
Programme : Lamento di Frederico (L’Arlesiana – Cilea) ; Lasciatemi morire (Arianna – Monteverdi) ; Gia il sole del Gange (Scarlatti) ; Pieta Signore (Stradella); Tell Me O Blue Blue Sky (Giannini- Flaster); Bonjour, ma belle ((Behrend – Eden); The House on the Hill (Charles); E lucevan le stelle (Tosca – Puccini); Mamma Mia che vo’ sape’ (Nutile – Russo); ‘A vucchella (Tosti – D’Annunzio); Marechiare (Tosti – Giacomo); Softly as in a morning sunrise (The New Moon – Romberg – Hammerstein); Because you’re mine (Brodszky – Cahn); La donna e mobile (Rigoletto – Verdi)
Lanza est accompagné au piano par Constantine Callinicos.

numérisation0007 (2)

A noter que seul le récital donné à Londres le 16 janvier 1958 dans l’immense Royal Albert Hall a été enregistré. Mario Lanza chante sans micro dans cette salle de 8000 places, pleine à craquer. “Mario Lanza, Live From London” RCA Victor. Ce CD numérisé est un « must ». L’auditeur se trouve plongé dans l’extraordinaire ambiance de la salle comme s’il assistait à ce récital. Exceptionnel ! Parmi les spectateurs, la grande soprano Joan Sutherland (surnommée « La stuppenda »), son mari le chef d’orchestre Richard Bonynge, le grand ténor suédois Nicolai Gedda etc…

Principales émissions de Radio et de Télévision

« The Celanese Hour: Great Moments in Music” diffusé par ABC :

24 octobre 1945
Sélections de “Tosca” avec Jean Tennyson, soprano, Robert Weede, baryton
Orchestre dirigé par Sylvan Levin.

7 novembre 1945
Peace Must be Won, un programme de Victory Loan
Avec Robert Weede, baryton, Vivian Bauer, soprano, Burgess Meredith, narrateur.

14 novembre 1945
Sélections d’“Otello” avec Jean Tennyson, soprano, Robert Weede, baryton,
Orchestre dirigé par George Sebastian.

26 décembre 1945
“In a Persian Garden” sélections avec Jean Tennyson, soprano, Robert Weede, baryton
Orchestre dirigé par Sylvan Levin.

23 janvier 1946
“Music of Irving Berlin” avec Natalie Bodanya, soprano, Leonard Stokes, baryton,
Orchestre dirigé par Sylvan Levin.

6 février 1946
Sélections du “Prince Etudiant” avec Winnie Smith, soprano, Robert Weede, baryton
Orchestre dirigé par Sylvan Levin.

19 décembre 1945
Red Barber Review (Radio)

15 février 1948
Edgar Bergen Show, NBC Radio

15 septembre 1948
Salute to MGM (Radio)

22 septembre 1948
Salute to MGM (Radio)

25 novembre 1948
Elgin Watch Special, NBC Radio

19 décembre 1948
Edgar Bergen Show, NBC Radio

28 octobre 1950
Hedda Hopper’s Hollywood, NBC Radio

19 novembre 1950
Hedda Hopper’s Hollywood, NBC Radio

29 avril 1951
Hedda Hopper’s Hollywood, NBC Radio

Du 10 juin 1951 au 5 septembre 1952
Mario Lanza crée sa propre émission de radio “The Mario Lanza Coca-Cola Shows”,
69 émissions de CBS sponsorisées par Coca-Cola et retransmises dans tout le pays. Orchestre dirigé par Ray Sinatra et Constantine Callinicos. Mario Lanza chante devant 1200 personnes, comme toujours avec un exceptionnel brio, 245 chansons et extraits d’opéra. Il reçoit un cachet exorbitant de 5800 dollars par émission (pour 4 chansons). Environ 170 000 dollars actuels.

18 janvier 1958
« Saturday Night Spectacular », London ATV
Accompagné par Constantine Callinicos au piano

1959
Concert intitulé « Il Musichiere », RAI TV

Show à la RAI

4 octobre 1959
Trois jours avant sa mort prématurée, Mario Lanza apparaît pour la dernière fois dans une émission de télévision diffusée par la RAI et dont le titre illustre tristement sa destinée : « La Mia Vita Per il Canto » (Ma vie pour le Chant).